La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Ma biographie:

Photo: Guy VervillePhoto: Guy VervilleAuteur

 

 

 

 

 

Première couverture de ManigancesPremière couverture de Manigances

Mon premier roman, Manigancesa été publié à compte d’auteur en 2003.  Il a été réédité en France par les Éditions Textes Gais en 2006.  Ce roman a remporté le prix littéraire Gros Sel en Belgique en 2005.

 

 

 

La première couverture de PénitenceLa première couverture de Pénitence

 

 

 

 La suite, Pénitence, est sortie en librairie en 2004.

 

 

La première couverture de InnocenceLa première couverture de Innocence

 

 

 

 

 

Le troisième opus de la série, Innocence, a été publié par Textes Gais en 2007.

 

 

 

Première couverture de AccointancesPremière couverture de Accointances

Accointances, connaissances et mouvances, publié en 2010, aux Éditions Popfiction, est le dernier de la série des Histoires du Village.

 

 

 

 

 

 

 

Histoires du Village, éditions Textes GaisHistoires du Village, éditions Textes Gais

 

 

Cette série a été reprise au complet par les  Éditions Textes gais en 2012, puis une autre maiso

d'édition en 2013. Elle n'est plus disponible dans cette forme.

 

 

 

Elle a toutefois été reprise en 2015 et 2016 par les Éditions La Semaine,  en deux tomes : 

Rue Sainte-Catherine Est, métro BeaudryRue Sainte-Catherine Est, métro Beaudry

Rue Sainte-Catherine Est, métro Beaudry

 

 

 

 

 

 

 

Il y a longtemps que je t'aime, je ne t'oublierai jamais (à paraître en novembre 2016).

 

 

 

 

 

Le journal intime de Dominique BlondinLe journal intime de Dominique Blondin

 

En 2013, j’ai publié aux Éditions de l’Interdit un recueil de nouvelles érotiques, Le Journal intime de Dominique Blondin

 

 

 

 

 

Outre mes romans, j’ai contribué à plusieurs revues littéraires, dont Ancrage, de l’Association des artistes acadiens et acadiennes professionnels du Nouveau-Brunswick, Brèves littéraires de la Société littéraire de Laval et Le Passeur de la Fédération québécoise du loisir littéraireJ’ai aussi remporté plusieurs prix, notamment aux Rencontres européennes Europoésie, au festival Altern’art de Québec, et à la Fédération québécoise du loisir littéraire.

Journaliste

Plus que mon gagne-pain, le journalisme a été ma passion et ma vocation. J’adore ce métier rempli de défis et l’aventure. J'ai été payé pour faire ce qui me passionne. Ce n’est pas rien. J'ai pratiqué mon métier depuis 1983, alors que j’étudiais à l’Université Carleton à Ottawa, en journalisme. Je suis relève à la radio et à la télévision de Radio-Canada, à CHOT-TV, la station TVA, et à CJRC-radio. Je continue à la radio et à la télévision de Radio-Canada à Toronto en 1985En 1986, je pars à l’aventure dans l’Ouest canadien, toujours pour Radio-Canada. Je déménage à Edmonton. Mes reportages me font visiter l’Alberta, la Colombie-Britannique, la Saskatchewan et le Manitoba, de même que les états américains de la Côte Ouest et du Mid-ouestJe remporte également quelques prix, dont un prix AMPIA (Alberta Motion Picture Industries Association) en 1990, un Prix national de Journalisme en 1990, et un Prix média sur la santé en 1995. Également en 1995, je suis choisi dans le cadre du programme Interpresse de l'Organisation canadienne pour l'éducation au service du développement. Je passe trois semaines au MaliEn 1997, je deviens correspondant national à la télévision de Radio-Canada. Certains de mes reportages sont primés aux Prix du président de Radio-Canada et aux Prix Gémeau de la Télévision canadienne. Je repars à la conquête en 2000,  mais de l’Est du Canada, cette fois. Je suis nommé correspondant national de la télévision de Radio-Canada à Halifax. Un mon travail a été souligné par un prix de l’Association acadienne des journalistes. En 2007, je déménage à Montréal et joint le Centre de l'information de Radio-Canada.  En 2008, je reçois un Prix Judith-Jasmin pour un reportage sur les réfugiés gays au Canada, et je est choisi en 2009 pour une Bourse nord-sud qui m’a mené au Rwanda pour un reportage sur le traitement du VIH. En 2010, je reçois le Prix Iris-média pour mon apport à l’émancipation des communautés LGBT par mon travail de journaliste et d’écrivain, prix remis par le Conseil québécois LGBT. En 2016, à la veille de mon départ à la retraite de Radio-Canada, la Chambre de commerce LGBT du Québec me remet un prix Phénicia hommage. 

Mes plus récentes publications

Il y a longtemps que je t'aime, je ne t'oublierai jamais.

Richard Abel, mon histoire en noir et blanc

Rue Sainte-Catherine Est, métro Beaudry